Nos doctorant.es

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Moutaa Amin

Doctorant au département de sociologie à l’UdeM (dirigé par Anne Calvès et Pascale Dufour). J’ai effectué ma recherche de maîtrise sur les trajectoires militantes dans le mouvement étudiant en Tunisie. Je continue pour mon doctorat la recherche sur les transformations de la gouvernementalité à l’université et des mouvements étudiants dans le contexte de crises politiques en Tunisie et au Sénégal. Je m’intéresse également aux résistances des populations subalternes et à l’exploitation et aux oppressions dont elles font l’objet. J’ai participé dans ce cadre à une recherche sur les discriminations raciales subies par les noir-e-s Tunisien-e-s. 

Jean-Vincente Print (Selena Phillips-Boy

Jean-Vincent Bergeron-Gaudin

Mes travaux portent principalement sur les rapports entre l’État et les groupes communautaires au Québec dans une perspective historique. Dans le cadre de ma thèse, je m’intéresse à l’effet du temps sur l’action collective à partir du cas du mouvement québécois pour le droit au logement. Détenteur d’un baccalauréat (Université Laval) et d’une maîtrise (Université du Québec à Montréal) en travail social, j’ai également un intérêt pour la pratique de l’organisation communautaire et l’évolution des politiques sociales, notamment dans les secteurs de la santé, des services sociaux et de l’habitation.

Adeline_Branthonne_edited.jpg

Adeline Branthonne

Thèmes de recherche 

  • Sociologie de l’action collective

  • Enjeux autochtones au Canada

  • Politisation des milieux populaires

Islam20Derradji-2-225x225_edited.jpg

Islam Derradji Amine

​Thèmes de recherche 

  • Mouvements sociaux

  • Politique Comparée

  • Sociologie Politique

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Carl Frayne

à venir

cyclistes_solidaires (2).jpg

Ève-Laurence Hébert

Issue d'une passion pour la musique et d'une formation en science politique, ma thèse de doctorat porte sur la lutte contre les violences sexuelles et les discriminations sur la scène musicale en observant la diffusion des pratiques anti-oppressives entre des milieux alternatifs et les espaces grands publics. Mes intérêts s'articulent également autour du champ de la sociologie politique et en études féministes, pour lesquels j'enseigne des cours de premier cycle à l'Université de Montréal.

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Marion Leboucher

À la croisée entre les sociologies de l'action publique et des mouvements sociaux, mes travaux portent sur les mutations des modes de gestion étatique des tiers secteurs d'intervention auprès des femmes au Québec et en France. Mes recherches doctorales portent plus précisément sur les effets pluriels et variés des formes d'institutionnalisation sur l'intervention féministe.

Thèmes de recherche

  • Études perspectives théoriques féministes 

  • Sociologie des mondes communautaire et associatif 

  • Sociologie de l'action publique 

  • Militantisme et professionnalisation

Madenian_Helene_photo_profil_edited.jpg

Hélène Madenian

Hélène Madénian est étudiante en doctorat en études urbaines à l’INRS centre Urbanisation Culture et Société. Elle a précédemment obtenu une maîtrise en gestion de l’EM Lyon (2004) et une maîtrise en environnement et développement durable de l’Université de Montréal (2017). Elle participe à titre de stagiaire de recherche au projet Labo Climat Montréal.

 

Thèmes de recherche 

  • Gouvernance climatique urbaine

  • Action publique

  • Résilience urbaine

rushdia_bio_edited.jpg

Rushdia Mehreen

Rushdia est étudiante au doctorat en science politique à l’Université du Québec à Montréal. Sa recherche porte sur les dynamiques de pouvoir dans les organisations communautaires de gauche et de mouvements sociaux (social mouvement organisations). Elle a fait des études de baccalauréat en Inde et à l’Université McGill, et a ensuite complété sa maîtrise en géographie, urbanisme et environnement à l’Université Concordia. Entre autres implication, elle est associée avec le collectif « Politics & Care » depuis sa création en 2012. Elle a aussi été impliquée dans la mobilisation et l’organisation de la grève de 2012 à Concordia, élue sur différentes associations ainsi qu’au sein de l’équipe nationale de l’ASSÉ.

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Myriam Morissette

Thèmes de recherche 

  • Innovation et politiques sociales

  • Modes informels de participation politique

  • Politique québécoise et canadienne

  • Politique comparée

Photo-Sarah-Munoz-225x225_edited.jpg

Sarah Munoz

Thèmes de recherche

  • politique environnementale

  • mouvements sociaux/société civile en politique comparée.

IMG_4870.jpg

Gabrielle Perras St-Jean

Doctorante en études urbaines à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), Gabrielle Perras St-Jean s'intéresse à la place des animaux en ville et à l'écoféminisme. Plus spécifiquement, sa thèse porte sur les initiatives citoyennes visant à favoriser le bien-être animal à Montréal. Son travail se situe au confluent des études urbaines et des études féministes. Elle est récipiendaire d'une bourse d'études supérieures du Canada Vanier. 

Photo_pro_VP_edited.png

Véronique Pronovost

Véronique Pronovost est doctorante en sociologie et en études féministes. Elle est détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en science politique. Elle s’intéresse à l’antiféminisme conservateur aux États-Unis et au Canada. Ses recherches portent sur l’institutionnalisation du mouvement conservateur ainsi que sur les stratégies déployées par les mouvements conservateurs contemporains. Elle est récipiendaire d’une bourse doctorale provenant du Fonds de recherche Société et culture (2017). Véronique siège sur le Conseil de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) depuis 2018 et est membre du comité de veille stratégique en avortement piloté par la Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN).

Waldispuehl_edited.jpg

Elena Waldispuehl

Elena Waldispuehl est candidate au doctorat en science politique à l’Université de Montréal. Elle est à la fois boursière Vanier-Banting et de la Fondation Pierre-Eliott-Trudeau. Membre de la chaire sur l’antiféminisme du RéQEF, sa thèse s’intéresse aux conséquences en ligne et hors ligne des cyberviolences sur les trajectoires militantes féministes. 

​Thèmes de recherche 

  • Mouvements sociaux et féminismes

  • Cyberviolences antiféministes

  • Enjeux de cybersécurité 

  • Méthodes qualitatives en ligne et hors ligne 

DE74AC6D-C720-4682-BDDD-0A1333F1FBED_edi

Maëlle Brouillette

Maëlle Brouillette est candidate au doctorat en science politique à l’Université de Montréal sous la supervision de Laurence Bherer. Elle a fait son baccalauréat et sa maîtrise en travail social à l’Université du Québec à Montréal. Avec une carrière d’intervenante en action collective dans la concertation locale et en organisation communautaire de plus de 12 ans, elle est particulièrement sensible aux enjeux éthiques et politiques des pratiques d’engagement social des citoyens et citoyennes sur les tables de quartier à Montréal.

Priscyll_edited.jpg

Priscyll Anctil Avoine

​Priscyll Anctil Avoine est doctorante en science politique et études féministes à l’Université du Québec à Montréal (Canada) et boursière Vanier. Elle a une maîtrise en études internationales sur la paix, les conflits et le développement (Universitat Jaume I, Espagne) et un baccalauréat en études internationales et langues modernes (Université Laval, Canada). Ses intérêts de recherche se centrent sur la réintégration des femmes ex-combattantes, la construction de la paix et la théorie décoloniale. Elle a participé à plusieurs ouvrages collectifs et elle a publié dans diverses revues scientifiques internationales telles que Journal of Gender Studies et Journal of Peacebuilding & Development.

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Laurence Bernier-Renaud

à venir

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Laurie Chayer

à venir

Zainab_edited.jpg

Zainab El Guerrab

Zaïnab El Guerrab est titulaire d’une maitrise en économie et management et d’un baccalauréat en sciences économiques. Elle est actuellement étudiante au doctorat en études urbaines où elle prépare un projet de recherche sur l’action politique dans les villes polluées de longue date. Zaïnab a une expérience de travail d’une dizaine d’années. Elle a notamment travaillé au bureau de Rabat de la Fondation Heinrich Böll en tant que responsable du programme d’écologie politique. Elle y a coordonné des publications autour des politiques climatiques, de gouvernance des ressources naturelles 

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Loriane Ferreira

Doctorante en études urbaines à l’université Lumière Lyon-2, sa thèse porte sur les périurbanités en France, en Allemagne et au Canada.

photo-pro-225x225_edited.png

Fella Hadj Kaddour

Thèmes de recherches : 

  • Mouvements sociaux de lutte contre le racisme.

  • Expérience des discriminations

  • Engagement politique chez les descendant.e.s de l’immigration post-coloniale

Alexie-225x225_edited.png

Alexie Labelle

Alexie Labelle est candidate au doctorat en science politique à l’Université de Montréal sous la supervision de Pascale Dufour. Sa thèse porte sur le privilège blanc au sein des mouvements LGBTQ+ à Montréal et à Toronto et de ses effets sur l’engagement militant des personnes racisées. Elle s’intéresse parallèlement à l’intersectionnalité comme approche théorique et méthodologique, ainsi qu’à son application dans les sphères académique et militante. Membre du Réseau québécois en études féministes, elle siège également à titre de représentante étudiante au Conseil d’administration de la Société québécoise de science politique, ainsi qu’à titre de Vice-présidente au Conseil d’administration de la Coalition des groupes jeunesse LGBTQ+.

 

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Marie Lefebvre

Étudiante au doctorat en sciences politiques à l’Université de Montréal, j’ai obtenu en France un double diplôme de maitrise en Philosophie, politique et économie (Institut d’études politiques de Lille) et Pratiques de l’interdisciplinarité en sciences sociales (Ecole normale supérieure/EHESS). Mes travaux de recherche portaient sur les mobilisations pacifiques des supporters de soccer dans l’espace public et leurs modes d’organisation dans des actions de plaidoyer face aux pouvoirs publics et aux instances sportives. Mes recherches actuelles questionnent le rapport des jeunes marginalisés aux dispositifs de participation citoyenne.

Thèmes de recherche

  • action collective

  • sociologie de la jeunesse

  • participation citoyenne

 

PhotoALelievre-225x225_edited.png

Agathe Lelièvre

Agathe Lelièvre est candidate au doctorat en science politique à l’Université de Montréal sous la supervision de Laurence Bherer. Sa thèse porte sur les transformations du volontariat en prenant le cas du volontariat en agriculture biologique dans une comparaison France-Québec.

 

Thèmes de recherche

  • Volontariat

  • Action collective

  • Sociologie du travail

Logo_UdeM-noir-CMJN.jpg

Antoine Mazot

Thèmes de recherche

  • Rapport au politique

  • Catégories populaires

  • Comparaison France-Québec

  • Circulations des idées

gbfgb_edited.jpg

Héloïse Michaud

Héloïse Michaud est doctorante en science politique et études féministes à l’Université du Québec à Montréal. Sa recherche doctorale porte sur les controverses sur le genre et le féminisme dans le contexte des médias sociaux et le rejet du féminisme par les femmes. Elle est titulaire d’un master de recherche en sociolinguistique et d’un master professionnel en didactique du français langue étrangère (FLE). Elle est membre du Réseau Québécois en études féministes (RéQEF), du chantier sur l’antiféminisme du RéQEF et membre associée du programme Genre et discriminations sexistes et homophobes (GEDI) de l’Université d’Angers (France). Elle est boursière du Fond québécois de recherche, volet sociétés et culture (FRQSC) pour 2018-2022.

12509623_10208427071025206_3913439895783

Camille Morin

Camille Morin-Delaurière est candidate au doctorat en science politique à l'UdeM. Elle est diplômée d'un master SHS mention sociologie, histoire, politique en Études de genre, d'un master en Histoire relations internationales et d'un master en philosophie politique. Elle est spécialisée dans le domaine des recherches féministes, des sexualités et de l'intersectionnalité. Elle commence une thèse en cotutelle internationale, sous la direction de Pascale Dufour, portant sur l'intersection entre les mouvements féministes et homosexuels, leurs alliances et divergences quant aux théories et aux pratiques militantes de l'action collective des luttes d'émancipation sexuelle dans une perspective comparée France/Québec (1970-1980).

alex_edited.jpg

Alexia Renard

Titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'une maîtrise en environnement et développement durable, je suis candidate au doctorat de science politique sous la direction de Pascale Dufour. Je m'intéresse aux mouvements véganes et antispécistes en perspective comparée France-Québec

Thèmes de recherche

  • Droits des animaux

  • Mouvements sociaux 

S.Taher_-225x225.jpg

Saaz Taher

Saaz Taher est doctorante au Département de science politique de l’Université de Montréal (en co-direction avec l’Université de Genève), membre du Groupe de recherche interuniversitaire en philosophie politique et du Centre de recherche sur les politiques et le développement social. Sa thèse porte sur la construction discursive de la « burqa » comme problème public en Suisse et au Québec. Elle s’intéresse plus largement à la théorie politique de la citoyenneté et de l’intégration, aux théories féministes ainsi qu’aux théories critiques de la race. Elle est co-directrice de l’ouvrage collectif Les défis du pluralisme: Au-delà des frontières de l’altérité (Presses de l’Université de Montréal, 2018).