QUI SOMMES-NOUS ?

Le CAPED est un collectif de recherche interuniversitaire financé par le Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQSC). Son objectif principal est de mieux comprendre le foisonnement des nouvelles formes d’actions politiques et leur articulation.

 

Dans les dernières années, le paysage des démocraties libérales s’est transformé et les canaux conventionnels de participation politique semblent délaissés par les individus et les groupes. Ces derniers s’engagent dans des formes alternatives d’action politique qui se traduisent par un nouvel investissement de lieux considérés comme marginaux. Plusieurs exemples sont révélateurs de ce déplacement, comme les occupations des places publiques par des résidents dans plusieurs villes du monde, les mouvements de simplicité volontaire, ou encore les mouvements de «slow food». 

Le CAPED se propose ainsi d’étudier les «interstices du politique», c’est-à-dire les continuités entre les actions posées dedans et en-dehors de l’État, la possibilité de produire du politique hors de l’État et sans interaction avec lui, ou encore les mélanges des genres entre action individuelle et action collective, dans un cadre où les modalités d’action évoluent très rapidement, notamment grâce au web et aux réseaux sociaux.

 

Le CAPED est composé de professeur.es et étudiant.es de l’Université de Montréal, de l’Université du Québec à Montréal et de l’INRS. Les membres du CAPED dirigent ou participent à plusieurs projets de recherche subventionnés, organisent de nombreuses conférences, colloques et cafés-causeries, et ont à cœur la diffusion des savoirs dans et hors de l’université.